samedi 3 janvier 2009

Les pyramides du Guizeh : des constructions pré-pharaoniques ?

C’est le grand archéologue égyptien Selim Hassan qui, le premier, entreprit de dépoussiérer les théories des Égyptologues sur la construction des Pyramides (et du Sphinx), développant l’hypothèse d'un lien entre certaines étoiles et les pyramides. Il a été suivi sur cette piste par quelques archéologues, puis, récemment par Robert Bauval, un ingénieur en travaux publics d’origine belge, né à Alexandrie, et Graham Hancock, écrivain et journaliste britannique, dans leur ouvrage The Orion Mystery - Unlocking the Secrets of the Pyramids, paru en 1994.

Dans cet ouvrage, les auteurs établissent le lien entre les trois plus grandes pyramides de Guizeh et les trois étoiles du Baudrier d’Orion (Mintaka ou Delta d’Orion, Al Nilam ou Epsilon d’Orion et Al Nitak ou Zéta d’Orion), les galeries internes des pyramides ayant été orientées, au moment de leur construction, vers ces étoiles. Cette théorie est connue sous l'appellation de "Corrélation d'Orion". Conformément à cette théorie et sur la base du phénomène de précession auquel est soumis le globe terrestre (changement graduel d'orientation de son axe de rotation), Bauval et Hancock ont constaté que le seul moment où les étoiles du Baudrier d'Orion coïncidaient parfaitement avec la position des pyramides se situait en 10.500 av. J.-C. D'où leur conclusion : c'est à cette période qu'ont été dressés les plans de construction du site de Guizeh ! Il en va de même du Sphinx, dont la datation et la symbolique officiellement établies par les Égyptologues sont remises en question : son état (la pierre ayant été usée par d'abondants ruissellements d'eau) serait dû à des conditions climatiques et des inondations qui ont frappé l’Égypte il y a plus de douze mille ans. De telles divergences entre cette théorie alternative et la théorie officielle appelleraient des investigations complémentaires, notamment d'une salle enterrée sous les pattes du Sphinx. Or les autorités égyptiennes s'y opposent. Il doit bien y avoir une raison...

La théorie de Bauval et Hancock est développée et illustrée dans la série des six vidéos suivantes : (envoyé par nemesis-com-back)


Vidéo 1





Vidéo 2
Vidéo 3



Vidéo 4
Vidéo 5
Vidéo 6

Aucun commentaire: