mercredi 20 mai 2009

Robot : c'est reparti pour un tour !

"Le 26 juillet 2009 marquera la découverte de l'un des plus grands secrets de la Grande Pyramide de Khéops à Guizeh", a déclaré Zahi Hawass, Secrétaire général du Conseil Suprême des Antiquités égyptiennes, lors d'un symposium organisé dans le cadre du salon international du Livre de Turin (mai 2009).
Il a ainsi révélé qu'une nouvelle expérience à l'aide d'un robot sera menée prochainement par une équipe de scientifiques des universités de Hong Kong et de Manchester à l'intérieur de la pyramide pour découvrir le mystère planant sur la troisième porte de l'un des conduits de l'édifice. (*) Cette porte, a-t-il ajouté, devrait conduire à la chambre où le pharaon Khéops a été enseveli.
Source : Organisme général de l'information du gouvernement égyptien
(*) Il s'agit selon toute vraisemblance du conduit sud donnant sur la chambre de la Reine.

3 commentaires:

ENGEL a dit…

j'ai bien suivi le reportage de cette exploration, le percement du verrou et l'introduction de la caméra dans ce cache. Les archéologues ont émis l'idée qu'il s'agissait d'un système coulissant , à l'instar des herses en granit . Pourquoi ne pas avoir dans ce cas retourné la caméra sur elle même pour vérifier la "coulisse" , plutôt que de filmer droit devant, sur un bouchon en maçonnerie grossière?G.E.

Marc Chartier a dit…

Merci G.E. pour ce commentaire.
Comme vous, j'attends avec une certaine impatience, mais sans trop d'illusions, le résultat de cette nouvelle investigation.
Je n'ai pas réussi à vous identifier. Êtes-vous, comme je le pense, l'auteur d'un blog ? Merci par avance pour l'info.
Cordialement
Marc

Lheureux a dit…

Il ferait mieux de sonder le plafond de la chambre souterraine plutot que de dépenser du temps et de l'argent dans le percement de cette pierre car il n'y a rien derriere.
La chambre de Kheops n'a aucune chance d'être au bout d'un des conduits de la chambre de la reine, je l'ai démontré sur mon site www.kheops.biz
Les conduits de la chambre de la reine étaient des conduits tests ayant permis de tester une pression hydraulique. D'ailleurs , leur superposition avec ceux de la chambre du roi ne laisse aucun doute à ce sujet.