vendredi 27 avril 2012

Un panoramique à 360° sur les pyramides de Guizeh, par AirPano

Faute d'avoir eu l'autorisation de survoler les pyramides de Guizeh en hélicoptère, sécurité du territoire oblige, Sergey Semenov a eu recours, après maintes négociations avec les autorités locales, à un mini-hélicoptère telécommandé, avec matériel photo embarqué.
Le résultat est stupéfiant ! 
Cliquer sur la photo ci-dessous pour accéder à la vidéo.


dimanche 8 avril 2012

Archéologie égyptienne : à l'aide de l'observation satellitaire, une mission italienne découvre 56 bateaux de l'ère pharaonique

Une exclusivité (pour la France) Egypt-actus et Pyramidales
© Diego Baratono, Egypt-actus et Pyramidales
L’égyptologue italien Diego Baratono, chercheur indépendant originaire de Agliè Canavese (Piémont), connu des lecteurs de Pyramidales pour sa théorie du "troisième niveau" relative à la topographie du site de Guizeh, adresse aux lecteurs d’Egypt-actus et de Pyramidales - en exclusivité pour la presse française (pour la presse italienne : egittophilia.it) - le communiqué que l’on lira ci-après.
Diego Baratono
Il concerne la “très importante” découverte qu’il a faite récemment en Égypte, en liaison avec le professeur Paolo Trivero, de l’Université du Piémont oriental "Amedeo Avogadro" d’Alessandria (Italie), de 56 bateaux de grande taille, totalement inconnus jusqu’à ce jour. 
L’Université du Piémont oriental, pour des raisons que tous les archéologues comprendront aisément, ne souhaite pas pour l’instant rendre publique la localisation de cette découverte. Nous resterons donc, sur ce point, sur notre faim. De même pour plus de précisions techniques sur les bateaux qui viennent d’être identifiés.
Pour l'heure, nous ne pouvons que nous adonner à des conjectures. Quels matériaux étaient transportés sur les bateaux qui viennent d'être identifiés ? Pour quelle(s) utilisation(s) ? S'agissait-il, par exemple, de matériaux de construction ? Et si oui, pour quels monuments ou édifices ?
Diego Baratono nous promet un complément d’informations dès qu’il sera en mesure de les divulguer.
Au nom des lecteurs d’Egypt-actus et de Pyramidales, ainsi qu'en mon nom personnel, je tiens à lui exprimer notre plus cordiale gratitude pour cette exclusivité et la confiance qu’il nous manifeste.


Barque solaire "rituelle" (pyramide de Kheops)
Communiqué
"In base ad una indagine satellitare mirata condotta dallo scrivente e dal Professor Paolo Trivero dell'Università del Piemonte Orientale "Amedeo Avogadro" di Alessandria, si è potuto accertare la presenza di cinquantasei imbarcazioni concentrate in una zona particolare dell'Egitto. Le loro dimensioni sono considerevoli. Si tratta di cinquanta navi da 75 cubiti reali, circa 40 metri, e sei imbarcazioni da ben 100 cubiti reali, ossia superiori ai 52 metri. Si ha notizia di almeno due navi di questa stazza perché certamente appartenenti al faraone Snefru, capostipite della IV Dinastia. Sembrerebbero essere tutte navi cargo, da trasporto materiali e merci per intenderci, e non pertanto imbarcazioni "cultuali", come quelle appartenenti al faraone Khufu che si erano rinvenute ai piedi della sua piramide. A differenza delle navi solari "rituali", queste non sembrerebbero avere la prua e la poppa rastremata, bensì squadrata. Le indagini in situ, dopo aver espletato le consuete pratiche e richieste burocratiche di rito, saranno condotte con la collaborazione dell'equipe di "Estrema Team", mediante strumentazione assolutamente non invasiva di ultima generazione. Gli ulteriori dettagli conosciuti saranno forniti non appena sarà consentito".


"Sur la base de recherches satellitaires menées par Diego Baratono et le professeur Paolo Trivero, de l’Université du Piémont oriental "Amedeo Avogadro" d'Alessandria, on a pu découvrir la présence de cinquante-six bateaux concentrés dans une zone particulière de l'Égypte. Leurs dimensions sont considérables. Il s’agit de cinquante bateaux de 75 coudées royales de longueur, soit environ 40 mètres, et de six bateaux d’au moins 100 coudées royales, c'est-à-dire de plus de 52 mètres. On a connaissance d'au moins deux bateaux de cette taille, car ils appartenaient certainement au pharaon Snéfrou, fondateur de la IVe dynastie.
Tous les bateaux découverts semblent être des cargos, pour le transport de marchandises et de matériaux. Il ne s’agit donc pas de bateaux "cultels", comme les barques appartenant au pharaon Khufu qui ont été trouvées au pied de sa pyramide. À la différence des barques solaires rituelles, les bateaux récemment découverts ne sembleraient pas avoir la proue et la poupe coniques, mais carrées.
Les recherches sur place, une fois terminées les démarches bureaucratiques de rigueur, seront réalisées avec la collaboration de l'équipe de "Team Extreme", avec des instruments de dernière génération, absolument non invasifs.
Des détails supplémentaires seront fournis dès que l’autorisation en sera donnée.” 

L'un des bateaux découverts, et ses deux constructions annexes - © Diego Baratono
Détails supplémentaires fournis par Diego Baratono

"Alcune osservazioni inerenti alle imbarcazioni scoperte.
Mi permetto d'aggiungere che oltre a queste imbarcazioni si è individuato molto di più, ma di questo ne parleremo più avanti (...).
Quanto ti allego è l'ingrandimento di una delle navi più grandi, da cento cubiti. Presumo che l'immagine parli da sola. Presenta ai suoi lati due strutture molto particolari. Si tratta di due costruzioni inclinate, nel senso che sembrano partire da + 0 metri per arrivare in circa 15 metri di lunghezza a + 6/8 metri d'altezza. Si è potuto stabilire questo dalla tipologia delle ombre prodotte. Osservando l'immagine, infatti, si potrà notare che gli edifici in questione hanno una parte in luce e producono un'ombra che si va allargando, appunto dalla parte più luminosa a quella in ombra. Molto probabilmente sono edifici che consentivano sia la manutenzione dell'imbarcazione sia il carico e lo scarico dei materiali su questa trasportati. Spero che il tutto consenta di chiarire e confermare l'importanza e la portata di questa scoperta.”


"Quelques observations relatives aux bateaux découverts.
Je me permets d’ajouter qu'en plus de ces bateaux, il y a eu beaucoup d’autres découvertes dont nous parlerons plus tard (...).
Je joins un agrandissement de la photo de l’un des plus grands bateaux découverts (voir ci-dessus), de cent coudées. Je suppose que l'image parle d’elle-même. Sur les deux côtés du bateau, l’on observe des structures très particulières : deux constructions inclinées qui semblent mesurer jusqu’à 15 mètres de longueur et de 6 à 8 mètres de hauteur.
Ces indications ont été identifiables à partir des ombres produites. En observant la photo, on peut ainsi remarquer que les constructions en question ont une partie à la lumière et qu’elles produisent une ombre qui va grandissant, de la partie plus lumineuse jusqu’à l’ombre. Très probablement, ces bâtiments servaient soit à la manutention du bateau, soit au chargement et au déchargement des matériaux transportés.
J'espère que ces précisions éclairent et confirment confirmer l'importance et la portée de
cette découverte.”