mardi 13 octobre 2015

Positionnement des pyramides de Guizeh : une nouvelle édition pour le site "Numérus" de Michel Sélaudoux


Un message de Michel Sélaudoux 



"Concernant Guizeh, j'ai remanié le site Numérus en y notifiant l'abandon pur et simple de la thèse des trames pour les implantations, mes bases documentaires des années 1998-2003 s'étant avérées incorrectes.
(Uniquement pour ce qui concerne les implantations des trois grandes pyramides car les trames sont par ailleurs utilisées à de multiples occasions)

Après de longs mois, cette remise en question m'a conduit à proposer depuis juillet 2015 une réponse uniquement basée sur les relevés de W.F.Petrie.
Cette contribution se rapporte au positionnement des pyramides de Guizeh.
Il suffit de questionner le web avec les mots "positionnement des pyramides de Guizeh" pour obtenir quelques milliers de réponses différentes.
Si la question n'est en principe pas résolue, certains auteurs tels John Legon ou plus récemment Ronald Birdsall ont publié des approches beaucoup plus rationnelles que les "diverses et variées" que l'on peut rencontrer, tels les carrés et rectangles magiques, Pi, le nombre d'or, la constellation d'Orion, et autres atlantes ou extra-terrestres...

Pour "Le plan au sol", les mesures les plus fiables et le plus communément admises sont celles qui résultent des travaux de William Matthieu Flinders Petrie.
En conséquence de cette recherche complémentaire, je propose cette réponse que chacun pourra aisément vérifier :

Implantations réciproques : elles se résument à quelques proportions qui utilisent la longueur de base de chacune des pyramides. C'est du niveau lycée élémentaire.

http://numerus.free.fr/p_images/distances.jpg

copyright : Michel Sélaudoux
Mesures telles que selon relevés de W.F. Petrie : lorsqu'une différence de mesure existe les valeurs de Petrie figurent en brun/rouge.
http://numerus.free.fr/p_images/pz_plansol3P02.jpg
copyright : Michel Sélaudoux


Ce qui en résulte :
http://numerus.free.fr/p_images/reciproques.jpg 


Si cette réponse est facilement vérifiable et peu discutable, elle ne manque cependant pas de poser de nombreuses questions et je n'en donnerai qu'un bref exemple.
Si les positionnements ont été effectués au moyen de la combinaison des dimensions des bases des trois pyramides, cela pourrait-il signifier que ces dimensions étaient connues ou prédéterminées depuis la date de conception de celle de Khéops ?
Et si tel n'était pas les cas s'agirait-il d'un mode de calcul basé sur les proportions qui serait intervenu après la réalisation de Khéops, mais le positionnement de Képhren n'est-il pas lui même déjà régi par la prise en compte de la valeur de Mykérinos ?
Etc.
"

Lire également:
http://numerus.free.fr/m4_1.php
http://numerus.free.fr/m2_1.php