mercredi 22 janvier 2020

"Les architectes égyptiens dévoilés - Sur le chantier de la Grande Pyramide", par Marco Virginio Fiorini - version anglaise


Traduction en anglais par Laura Elizabeth Miller de l'ouvrage Nel cantiere della Grande Piramide. Gli architetti egizi svelati, de Marco Virginio Fiorini.
Pour consulter cet ouvrage en sa version originale : cliquer ICI  



Présentation de l'ouvrage par son auteur :

"Fascinated by that far away world, my passion for Egypt dates back to when I was just a boy. As time went by, that simple curiosity towards an unknown world and its extraordinary civilization grew so much as to turn into the study of the most famous architectural wonder of the world: the Great Pyramid.
The only one of the Seven Wonders of the Ancient World to have resisted both sand and time, the Great Pyramid is the extraordinary essence of beauty, majesty, science, skill, wits, spirituality and... so much mystery.
The latter, enshrouding everything together under its cloak, makes of the Great Pyramid that unfathomable enigma, which mankind has been trying to solve for the last forty-seven centuries.
I am an architect. This great passion of mine in understanding how this marvel of engineering has been made possible is therefore natural.
I took up the challenge thrown at the sunrise of civilization by a people extraordinary for their design, organizational and executive abilities, despite their technological means being in the Bronze Age.
Living this adventure, I examined a great number of building hypotheses and met many researchers and lovers of this field.
The more I delved into the subject, the more I realized that, when not impracticable, almost all of the building theories presented more literary than engineering traits.
From a “professional” point of view, those theories reached technically contestable conclusions, reducing or even cancelling their soundness and sinking them into oblivion.
This gave me the impulse to write this kind of book and lay another hand on the subject, although this time placing it in a totally different context.
Not living the research experience as a “modern” technician, but as if I had been commissioned by the Pharaoh Khufu himself, to build a magnificent building in order to pass on the genius, culture and skills of the Egyptian people to posterity, rather than to his (presumed) tomb.
My aim was not to discover the “real” solution used by the Egyptians, but only a “plausible” building method that would allow me to manage to rebuild a copy of the Great Pyramid of Khufu, using the technology of those times.
For years I read and studied everything I could find on the pyramid. I thought it through, writing and drawing on thousands of sheets, in search of a solution. Or better, “The Solution.”
The problem that beset me most was how the Egyptians could have erected such an immense pyramid, managing to “guess” both the inclination and the direction of the four edges, without any clear point of reference to guide them.
It is simplistic, but with no marking or points of reference, it is unthinkable to build a similar structure, without making mistakes.
Therefore, I thought about the use of ropes. It is true, rope stretchers existed in Ancient Egypt and they were surely employed.
But, in this case, how could four ropes be stretched from the four corners at the base of the pyramid and be fixed more than 140 metres high in mid- air?
Magic? Paranormal powers? Extra-terrestrial help? Certainly not! This was a big problem and I could not see any way round it.
Then, one day, the solution came to me. Exactly: “The Solution”. It had been right there before my eyes and, as often happens, it was simple, almost obvious...
I have written this book to share this discovery with all of you. I hope I will have the pleasure to convey all the emotions and feelings that I experienced during the various stages of my research."



"Les architectes égyptiens dévoilés - Sur le chantier de la Grande Pyramide", par Marco Virginio Fiorini - version française

Traduction en français par Raymond Xhrouet de l'ouvrage Nel cantiere della Grande Piramide. Gli architetti egizi svelati, de Marco Virginio Fiorini.
Pour consulter cet ouvrage en sa version originale : cliquer ICI


Présentation de l'ouvrage par son auteur :

"J’aime l’Égypte depuis mon enfance, fasciné par ce monde si lointain. Avec le temps, mon intérêt a évolué, passant de la simple curiosité pour un monde inconnu et son extraordinaire civilisation, à l’étude de l’œuvre architecturale la plus célèbre du monde : la Grande Pyramide.
Seule des sept merveilles du monde à avoir su résister à l’énorme poids du temps, la Grande Pyramide est un extraordinaire condensé de beauté, de majesté, de science, d’ingéniosité, de spiritualité et... de beaucoup de mystère.
C’est précisément ce mystère, enveloppant l’ensemble dans son manteau, qui fait de la Grande Pyramide cette énigme impénétrable que l’homme essaie de résoudre depuis quarante sept siècles.
Je suis architecte. Mon grand désir de comprendre comment ce miracle de l’intelligence humaine a pu être réalisé est donc naturel. J’ai relevé le "défi" lancé à l’aube de la civilisation par un peuple extraordinaire, en raison de ses capacités de réalisation de projets, d’organisation et d’exécution et qui, pourtant, disposait de moyens techniques de l’âge du bronze.
Tout en vivant cette "aventure", j’ai examiné les hypothèses de construction les plus diverses. J’ai rencontré de nombreux spécialistes et des gens passionnés par ces questions. Au fur et à mesure que j’approfondissais l’étude du sujet, je me rendais compte que, lorsqu’elles n’étaient pas vraiment fantaisistes, presque toutes les théories sur la construction de la Grande Pyramide avaient un caractère plus littéraire que technique.
De mon point de vue, "professionnel", ces théories débouchaient sur des conclusions contestables au niveau technique, qui en réduisaient ou en annulaient le caractère sérieux et les reléguaient dans l’oubli.
Voilà donc la raison d’écrire un livre tel que celui-ci : étudier à nouveau le sujet mais en le situant dans un contexte complètement différent.
Vivre l’expérience de la recherche non pas comme un technicien moderne, mais comme si j’avais été chargé par le pharaon Khéops lui-même, d’ériger un édifice merveilleux, destiné à transmettre à la postérité le génie, la culture et la hardiesse du peuple égyptien plutôt que sa tombe (présumée).
Mon intention n’était pas de trouver la "vraie" solution des Égyptiens, mais uniquement une méthode de construction "vraisemblable", permettant d’être en mesure de reconstruire, aujourd’hui, une pyramide identique à celle de Khéops avec, cependant, les techniques d’autrefois.
Pendant des années, j’ai lu et étudié tout ce que j’ai pu trouver, concernant la pyramide. J’ai réfléchi longuement, j’ai écrit et dessiné sur des milliers de feuilles, en cherchant une solution. Je dirais même : "La solution".
Le problème qui me tourmentait le plus c’était de savoir comment les Égyptiens avaient pu ériger une pyramide aussi énorme en réussissant à "deviner" aussi bien l’inclinaison que la direction des quatre arêtes, sans disposer de points de repère précis.
C’est une affirmation banale mais, sans tracé et sans points de repère, il est impossible de construire une telle structure sans se tromper.
Mais alors ? On peut penser à l’utilisation de cordes. C’est vrai, dans l’Égypte ancienne, existaient précisément les "tendeurs de cordes", les arpenteurs ; ils ont certainement été mis à contribution.
D’accord. Mais, dans notre cas, comment pourrait-on tendre quatre cordes à partir des quatre angles, à la base de la pyramide, à plus de 140 mètres de hauteur, dans un ciel totalement vide ?
Magie ? Phénomènes paranormaux ? Aides extraterrestres ? Non, certainement pas ! C’était plutôt un vrai problème dont je ne voyais pas la solution.
Et puis, un jour, voilà la solution. Mais oui : "La Solution". Elle était vraiment là, devant moi et, comme cela arrive souvent, elle était simple, presque évidente...
J’ai écrit ce livre pour partager cette "découverte" avec vous tous. Mon espoir est de réussir, en quelque sorte, à faire partager les émotions et les états d’âme qui ont accompagné les différentes phases de cette enquête."