mercredi 10 avril 2013

Mystérieuse quatrième pyramide


Dans l’ouvrage Miscellaneous Works de John Greaves (1602-1652), cet auteur, traitant des auteurs ou fondateurs des pyramides, cite four Pyramids of Cheops, Cephren, Mycerinus and Asichys” (texte).
Plusieurs autres auteurs mentionneront également l’existence, sur le plateau de Guizeh, d’une quatrième pyramide, distincte des pyramides mineures que l’on peut encore admirer de nos jours.
Cette pyramide a pu être liée, dans la logique d’une chronologie due à Hérodote, au pharaon Asychis, successeur (fils ?) de Mykérinos.
Mais qu’est-il advenu de ce monument, pour autant qu’il ait existé ? Dans la mesure où il aurait été de moindres dimensions que les trois pyramides majeures du plateau,  aurait-il été condamné à devenir la première carrière de pierres de construction pour les bâtisseurs du Caire fatimide ?
Je n’ai évidemment pas la réponse à ces questions. Je me contente donc de reprendre ici quelques extraits de textes déjà répertoriés dans Pyramidales, en souhaitant recevoir les avis éclairés sur ce point d’histoire qui, à mes yeux, reste encore dans le flou le plus total.


La quatrième pyramide est de cent pieds plus basse que la troisième ; elle est de même que les autres, c'est-à-dire point couverte au dehors ; elle est bouchée et n'a point de temple comme la première. On y voit une chose digne de remarque, c'est que son sommet est terminé par une grande pierre qui paraît avoir servi de piédestal. On ne peut pas dire qu'elle soit exactement sur la même ligne que les autres ; car elle est placée un peu plus à l'ouest.
Ces quatre grandes pyramides sont environnées d'autant d'autres plus petites qui ont été ouvertes presque toutes. Il y en a trois à l'est de la première pyramide, mais dont deux sont tellement détruites qu'on ne peut pas en découvrir la chambre. A l'ouest de la même pyramide, il y en avait encore d'autres, mais elles sont toutes démolies.
Vis-à-vis la seconde pyramide, il y en a six qui toutes ont été ouvertes.” (Frédéric Louis Norden - 1708-1742 -, in Voyage d'Égypte et de Nubie)

Les principales pyramides sont à l'est-sud-est de Gizé, village situé sur la rive occidentale du Nil. Plusieurs auteurs ayant prétendu que la ville de Memphis avait été bâtie dans cet endroit, cela est cause qu'elles sont communément appelées pyramides de Memphis.
Il y en a quatre qui méritent toute l'attention des curieux. On en voit sept à huit autres, aux environs, mais elles ne sont rien en comparaison des premières, surtout depuis qu'elles ont été ouvertes, et peu s'en faut, entièrement ruinées. Les quatre principales sont presque sur une même ligne diagonale, et distantes l'une de l'autre d'environ quatre cents pas. Leurs quatre faces répondent aux quatre points cardinaux, le nord, le sud, l'est et l'ouest.
Les deux pyramides septentrionales sont les plus grandes, et ont 900 pieds de hauteur perpendiculaire. Les deux autres sont bien moindres ; mais elles offrent quelques particularités qui sont cause qu'on les examine et qu'on les admire.” (Pierre François Henry - 1759-1833 -, in Route de l'Inde, ou Description géographique de l'Égypte, la Syrie, l'Arabie, la Perse et l'Inde, 1798)

La troisième pyramide qu'on attribue à Mycerinus, est beaucoup moins grande que les précédentes, mais elle les surpassait de beaucoup en beauté, ayant été toute revêtue en beau marbre de la Thébaïde, arraché par les Arabes afin d'orner d'autres édifices. (Adriano Balbi - XVIIIe-XIXe s.-, in Atlas ethnographique du globe et un Abrégé de Géographie, 1832)

Nous avons vu que la Grande Pyramide, ainsi que les deuxième, troisième et quatrième, avait entre autres destinations, celle de servir de point de repère chronologique pour fixer tout à la fois la date de l'avènement de son fondateur et l'époque précise de sa construction, et que Souphis Ier qui l'érigea, étant monté sur le trône 808 ans après l'avènement de Ménès, on avait formé la hauteur verticale de la pyramide par la superposition de 202 degrés ou assises, pour fixer ainsi le quart de la hauteur chronologique de Souphis Ier, de sorte qu'en multipliant les 202 assises par 4, on obtenait 808, représentant la date précise de l'avènement de ce roi qui l'avait construite.” (A. Dufeu, in Découverte de l'âge et de la véritable destination des quatre pyramides de Gizeh, principalement de la Grande Pyramide, 1873)

Les pyramides sont à 1 lieue ½ (6 kilomètres) du village de Djeesa, dont elles portent le nom. La route qui y conduit passe dans un pays fertile jusqu'auprès du désert, sur l'extrême bord duquel elles sont situées. Elles sont au nombre de quatre, savoir : celle de Chéops, la plus grande, de Céphrènes, de Mycerinus et de Philista. (...)
La pyramide de Philista, ou la quatrième grande pyramide : elle est située à peu près sur la même ligne que les autres, mais un peu plus à l'ouest. Elle est de 100 pieds (33 mètres) plus petite que la troisième pyramide ; mais elle est pareillement sans revêtement. Le sommet se termine par une seule pierre d'une grande dimension qui paraît avoir servi comme de piédestal. Ni cette pyramide ni celle de Mycérinus n'ont encore été explorées par des voyageurs modernes, quoiqu'il soit plus que probable qu'elles ont été l'une et l'autre ouvertes par les Sarrasins.” (le Guide en Orient : itinéraire scientifique, artistique et pittoresque, de Richard et Quétin, édité en 1851)

King Moeris seems to have been the first to erect buildings in pyramidal form ; for on digging the lake which is called after his name, he built some large structures of this kind in the very middle of it. Much later, about 1000 B.C, Cheops built the largest pyramid near Memphis, the present Gizeh ; the second was built by his brother Chephrenes ; the third by Mycerinus, son of Cheops; and Asychis, his successor, erected the fourth. These, together with three smaller pyramids dedicated to the queens of the above mentioned kings, and to the daughter of Cheops, are known as the group of Gizeh.” (Johann Georg Heck - ? - 1857 -, in The art of building in ancient and modern times ; or architecture illustrated, édité en 1856)

Les pyramides ont été revêtues d'un parement en pierres taillées, polies et agencées avec art ; le témoignage des anciens est unanime sur ce point. Celui de la première et de la deuxième était un calcaire blanc et compact des carrières de Toûra. Hérodote dit que la troisième avait un magnifique revêtement en pierre d'Éthiopie (granit rose) ; ce revêtement existait encore au temps d'Abd-al-Latif et au commencement du quinzième siècle. Le colonel Vyse a découvert, sous les décombres au pied de cette pyramide, des blocs de granit rose, dont la forme indique qu'ils ont dû servir à ce parement. Elle était l'ouvrage et le tombeau du roi Mencherès, ou plutôt Menkaré, dont les Grecs avaient fait Mycerinus ; c'était la plus élégante des trois grandes pyramides. La deuxième a conservé la partie de son revêtement qui est vers la cime. Celui de la quatrième présentait, dit-on, de riches sculptures et des inscriptions hiéroglyphiques dont la copie eût exigé 10.000 pages.” (Jacques-Joseph Champollion-Figeac - 1778-1867 -, in Égypte ancienne, publié en 1839)

Point de vue contradictoire

Ces pyramides (de Guizeh) sont au nombre de trois ; c'est une chose que tout le monde sait. L'on ne peut donc attribuer qu'à une distraction l'erreur commise par M. Ader, dans sa relation de la campagne d’Égypte, quand il avance qu'il y en a quatre. M. Goupil-Fesquet parle aussi d'une quatrième pyramide ayant cent pieds de moins que les autres et terminée par une plate-forme. Il ajoute que : la tête du fameux sphinx élève un front mutilé à trente pieds environ au-dessus du sol, non loin de Cephrennes (deuxième pyramide) en descendant imperceptiblement vers l'Ouest. Ce sont là des erreurs matérielles difficiles à expliquer en présence du grand nombre d'ouvrages qui contiennent une description exacte, et surtout difficiles à comprendre de la part d'un voyageur qui a vu, dessiné ou daguerréotypé les objets.” (Henri Joseph Gisquet - 1792-1866 -, in L'Égypte, les Turcs et les Arabes, tome 2, 1848)

********************

En complément, cet article publié dans Anonymous FO :"The 4th Black Pyramid of Giza" - ICI