samedi 3 janvier 2009

Les secrets de la construction de la grande pyramide, selon Jean-Pierre Houdin

La théorie de l'architecte français Jean-Pierre Houdin consacrée à l'unique "Merveille du monde" encore visible est la énième contribution visant à percer le mystère de la construction de cet illustrissime monument qui continue de défier l'entendement humain. Elle n'en bouscule pas moins les idées reçues.
Les pierres de la plus célèbre des pyramides, "quintessence" de l'esprit scientifique égyptien, se décideront-elles enfin à "parler" ? C'est bien ce que tend à prouver Jean-Pierre Houdin, avec force démonstrations et illustrations issues de simulations et modélisations 3D réalisées avec le support technique de Dassault Systèmes.
Dans cet ouvrage dont les hypothèses sont savamment argumentées, l'architecte synthétise ses longs et patients travaux. Il y décrit par le menu détail le déroulement du chantier de construction du monument dédié au deuxième pharaon de la IVe dynastie (Ancien Empire) : les études préalables, l'approvisionnement en matériaux, les compétences et métiers sollicités, les techniques employées, les équipes engagées, les conditions de travail...
L'étude doit son originalité à deux constats majeurs. Tout d'abord, le projet global de la construction de Khéops repose sur deux chantiers complémentaires : celui de la pyramide elle-même et celui de la Chambre du Roi, aux cinq plafonds plats et au toit en chevron. Ensuite et surtout, toute l'intuition de Jean-Pierre Houdin repose sur l'existence du "chaînon manquant" : la rampe intérieure pour l'acheminement, au coeur même de la pyramide, des blocs de pierre, notamment des énormes monolithes de la Chambre du Roi qui furent hissés à plus de 43 mètres au-dessus de la base de la pyramide. Bref, à partir de nombreuses simulations et validations de procédés de construction d'une pyramide "virtuelle", l'architecte est convaincu que la vraie pyramide du plateau de Guizeh a été construite « de l'intérieur ».
Il ne lui reste plus qu'à procéder à la validation définitive de cette théorie. Pour ce faire, l'association Construire la Grande Pyramide a été constituée, avec le projet d'une vérification grandeur nature sur place. Zahi Hawass, le chef des Antiquités égyptiennes qui a préfacé cet ouvrage, a d'emblée manifesté un réel intérêt et sa « considération » pour la théorie de Jean-Pierre Houdin, notamment pour les « preuves vraisemblables » sur lesquelles elle repose. Toutefois, aux dernières nouvelles, il n'est pas encore prêt à accorder les autorisations nécessaires à la réalisation des vérifications souhaitées.
Après quelque 4 500 ans d'histoire, la Grande Pyramide n'a pas encore dit son dernier mot. Le mystère de sa construction va donc continuer d'alimenter le suspens, les questions des scientifiques... et le tourisme ! Dans ces conditions, d'autres théories risquent donc de voir le jour, visant à élucider le mystère. Mais il est désormais certain qu'elles ne pourront pas impunément faire l'impasse sur les acquis scientifiques du présent ouvrage.

"Khéops, les secrets de la construction de la Grande Pyramide", de Jean-Pierre Houdin, éditions du Linteau – Farid Atiya Press, 2006, 160 pages.




envoyé par reubeuss

Consulter également :

Aucun commentaire: