jeudi 5 mars 2009

Guy Demortier : des blocs moulés sur place... "n'en déplaise aux Égyptologues !"


Physicien, directeur du Laboratoire d’Analyse par Réactions Nucléaires (LARN) aux Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur (Belgique), le professeur Guy Demortier reprend à son compte la thèse de Joseph Davidovits concernant la nature des pierres de "synthèse" utilisées pour la construction des pyramides du plateau de Guizeh. Selon lui, ces pierres sont en béton moulé... et il l'a démontré scientifiquement.
Une analyse des éléments constituant un agrégat provenant de la pyramide de Khéops l'a prouvé : cet agrégat était composé de calcaire naturel ainsi que de sodium, silicium, aluminium, magnésium et fluor.
Guy Demortier a également constaté la présence d'eau de l'ordre de 10 à 15 %, ce pourcentage étant nettement supérieur à la teneur résiduelle dans le calcaire naturel (1 à 2 %).
Selon lui, les pierres ont été moulées sur place, les ingrédients solides (majoritairement du calcaire provenant des environs immédiats du site de construction) ayant été transportés dans des nasses et les liquides (mélange d'eau et de natron), dans des outres. Les moules étaient fabriqués à partir de planchettes rainurées qui s'emboîtaient les unes dans les autres.
Cette thèse, on le sait, est contredite par les archéologues "officiels". "Archéologues et géologues, affirme Zahi Hawass, le 'patron' des Antiquités égyptiennes, savent que la base de la pyramide est construite en pierres. On ne peut pas autoriser tout le monde à trouer le corps de la pyramide essayant de prouver une théorie qui n'apporte rien d’intéressant à l’archéologie. De même, tous les archéologues et géologues ont bien démontré la fausseté de cette hypothèse et ont bien prouvé que la pyramide a été fabriquée de pierres [extraites des carrières] d’Assouan, transportées sur le Nil, taillées, sculptées et ont formé la première merveille du monde." (cité par Al-Ahram Hebdo)
Le professeur Demortier n'en déclare pas moins : “N’en déplaise aux Égyptologues, l’utilisation de géopolymère pour la construction des pyramides est la plus vraisemblable."
À quand un véritable débat sur ce sujet, avec qui de droit ? En tout cas, les scientifiques ne peuvent attendre les calendes grecques pour poursuivre leurs recherches et cultiver leurs convictions...
Source : La Libre Belgique

De cet auteur :
"PIXE, PIGE and NMR study of the masonry of the pyramid of Cheops at Giza" : ICI

Aucun commentaire: